Et oui! je me souviens du temps ou l’employé communale a l’époque nettoyait les caniveaux plusieurs fois par an seulement muni de sa brouette sa pelle et son balai, que la tondeuse arpentait fièrement les espaces verts communal. La faucheuse n’avait pas de répit pour entretenir les bas cotés des routes. Courageux car peu importe la météo le travail était fait.

Révolu cette époque, la modernité passa la balayeuse arriva et la tondeuse remisé au placard des antiquités. Maintenant il est plus facile de faire passer une balayeuse professionnel et faire couper les espaces verts par une entreprise privé. Pour les mauvaises herbes poussant dans les caniveaux:  facile un peu de désherbant et voila! exit la pelle ou la binette et surtout très écologique.

Mais pourquoi la commune ayant deux “cantonniers” fait elle cela? la masse salariale n’en serait pas affecté plus pourtant et des économie substantielles seraient à faire.

Débordé par le travail peut être à la vue des bas cotés des routes communale la saison passée?

La commune paye donc tout va,  mais qui en alimente le financement, vos impôts bien sur! CQFD