JV  Ah mes amis que de mouvement dans le microcosme communal en ce moment. Oui ça vit presque à cent à l’heure et le porte à porte a commencé. Oui les VRP sont là pour prodiguer la bonne parole avec en tête le chef, quoi que parfois il missionne voir délègue et la carte tricolore n’ouvre pas toutes les portes (Roger un clin d’œil au passage, rester dans la rue quand on se prend pour une élite ça en fou un sacré coup!).

Pendant ce temps là, des copies de documents d’affaires en cours sont en ballade dans la nature et parcours quelques maisonnées, documents qui n’auraient jamais dus sortir de la ou ils se trouvaient, la violation du secret de l’instruction est alors flagrante et l’on est en droit de se demander si cela ne débouchera pas sur des mises en examen envers les protagonistes.

Notre amie Miss Sourire ou VQR sait bien elle à quel point il est facile de se balader avec des plis affranchis et de les éparpiller au gré de son humeur ou de son j’menfoutisme voir de les renvoyer au destinataire histoire de faire croire que…

Avez-vous vu le pot de fleur géant, qui orne enfin si on peut dire comme ça, à l’angle de la rue des puits? Il aura fallu une journée de travail (à deux) et cinq chrysanthèmes pour en arriver à ce stade. Pendant ce temps là, il faut trouvé une rallonge pour les travaux rue Marinet. Le chantier semble ne pas avoir été terminé mais comment cela se fait-il? si simple et bizarre des travaux non prévus ont été faits. Qui en a donné l’ordre sans l’aval du conseil municipal? que de questions me direz-vous.

Que d’émotions aussi en ce dimanche d’automne en fin d’après-midi ou la maison de notre maire a été victime d’un feu de cheminée. Heureusement les pompiers dont il fut le chef de corps durant de nombreuses années étaient là. Un bon tubage là ou n’y en a pas et l’affaire sera réglée en deux temps trois mouvements, il semble que quelques mots un peu déplacés ont été entendus envers les soldats du feu mais ce n’est qu’une rumeur non vérifié.

Les Haies et les petites constructions sont des domaines très surveillés en ce moment. Photos, lettres, appels téléphonique etc sont le quotidien et à la mode dans notre commune. Menaces seraient elles aussi en vogue. La fin d’une mandature pourrait être la cause de tout ceci? Cela est une autre histoire dont je ne manquerais pas de vous en raconté plus prochainement.

A suivre

J.V