Si un événement marquant est à souligner en 2019 ce n’est surement pas la galette party qui a été organisée en ce début d’année. Me voici donc encore une fois présent pour écouter la bonne parole de notre édile. Ce qui m’a interpelé c’est le nombre de personnes présentes n’habitants pas Jouy-sous-Thelle mais des communes environnantes. Peu importe c’est encore une fois la contribution communale qui réglera l’addition finale.

Que retenir de ce grand moment ou les fiches emmêlées d’un discours inintéressant s’imposeront et nous confirmera une nouvelle fois que l’orateur principal avec son charisme habituel n’est pas d’une convenance reconnue. Si j’ai ressenti que la période électorale n’est plus très loin et que l’ambition ne se cache plus, il est a s’interroger si la même ligne sera utilisée.

Sous silence ont été les affaires de l’an dernier ou probablement le 31 décembre elles ont dues s’absoudre. J’ai appris tout de même un élément primordial indiquant que notre belle église allait avoir des travaux en sa sacristie et qu’elle serait dotée prochainement de wc. Une grande avancée que tout le monde attendait bien évidement.

La nouvelle mairie fut aussi le point culminant, point d’orgue probable de cette mandature dont le cout financier n’est toujours pas connu. Sourire en coin, poignées de mains insincères seront le seul souvenir mémorable qui me restera.

J’ai eu tout de même la primeur d’une visite de la nouvelle maison commune, je m’attendais à un vaste édifice à la démesure de notre édile permettant d’accueillir un nombre impressionnant d’habitant et guère plus lors des mariages si nombreux comme cela nous a été vendu. Quelle surprise de constater qu’encore une fois on a voulu nous vendre du rêve et surpris que la finition des travaux qui reste à faire sera encore là pour vider un peu plus la poche immuable du contribuable.

A suivre…