Lors d’un article précédent ICI  L’ECHOJOVACIEN évoquait la vente d’une sente. La délibération du conseil municipal du 17 juin 2011 en fixait les clauses.

Or suite à une requête de l’association de défense des propriétés communale de Jouy sous Thelle cette délibération vient d’être annulée par la préfecture car illégale au regard de la loi.

On ne vend pas un bien communal par un coup de baguette magique et boulette-girl devrait pourtant le savoir. L’ère Vallier et sa liquidation des biens communaux est passée et il reste maintenant à expliquer au conseil municipal cette boulette qui pourtant avait déjà bien étudié via sa commission des chemins.  Puis à voter convenablement cette délibération.

L’affaire n’est probablement pas à son terme et nous devrions en réentendre parler dès la rentrée.