JV

Nous voici de retour pour cette rentrée 2013. Juillet fut agréable par ce soleil enfin retrouvé ce qui fait oublier un peu ce premier semestre par sa météo médiocre. Pendant ce temps là notre village continu à son rythme ses péripéties. L’orgueil magistratique a encore fait des siennes comme à son habitude hors la période ou il bronzait paisiblement auprès de sa piscine vers la grande bleue. Pendant ce temps la l’on bitumait sans subventions pour un montant d’un peu plus de 400000 euro un peu partout dans la rue dite principale et Gavois sans qu’aucune commission ne vienne surveiller les travaux d’où du travail un peu bâcler. Mais les directives étaient données l’on ne pouvait s’attendre qu’au pire. Un habitant de longue date n’a d’ailleurs pas eu le droit d’avoir son entrée de portail bitumé au même régime que tout habitant est en droit d’attendre. Motif il est administrateur de Lechojovacien! C’est la une belle preuve du dédain du 1er magistrat qui veut punir par cela ces manants qui “osent” le contredire. Tout ceci nous promet pour le futur si celui-ci serait réélu dans 6 mois. Je pense que nous aurons peut être d’ici quelques dossiers qui pourraient sortir au grand jour afin que tous nous puissions se faire une opinion avant de le renommer à la tête de notre commune et de re partir vers une gestion encore plus désastreuse. En ce début septembre, Jouy sous Thelle doit penser sérieusement à son avenir collectif et non pas à l’ambition et intérêt d’un individu. Le mandat municipal qui touche à sa fin n’est pas un bel exemple de démocratie et de transparence loin de là. Le tout à l’égout que l’on voulait nous imposer à des prix astronomiques n’est qu’un exemple et il pourrait se répéter si l’on regarde comment le dossier est de nouveau géré sans concertation pourtant promise par notre élite.

J.V