Nous apprenons que deux habitants de Jouy-sous-Thelle sont convoqués demain Vendredi au tribunal correctionnel de Beauvais. Les faits de « mots déplacés » remontes en 2014, 2015 et Février 2017 envers un dépositaire de l’autorité publique n’étant autre que notre premier magistrat qui est à l’origine de la plainte. Hier soir, le conseil municipal était lui convoqué pour donner son accord à la prise en charge par la commune d’un avocat soit deux jours avant l’audience alors que cette dernière est prévue depuis le début de l’été. Une précédente réunion a été ajournée la semaine dernière faute de quorum pour le même sujet.